Un Ebroïcien au Comité Directeur d’Objectif Image National

Comme tous les ans dans beaucoup d'associations une assemblée générale valide l'année écoulée.

Objectif Image n'échappe pas à la règle. C'est l'occasion d'inviter les quelques 50 clubs régionaux à venir partager ce moment privilégié.

Après deux années difficiles, les assemblées Générales s'étant déroulées en Visio conférence, le 1er et 2 avril 2022, cette manifestation a été réalisée en présentiel pour le plus grand bonheur des participants.

Beaucoup de sujets ont été abordés et ce fut l'occasion de faire le bilan des activités d'Objectif Image et de parler de l'avenir.

Objectif Image National est important de part le soutien, l'organisation, et la mise  place des stages de formations proposés tout au long de l'année.

Cette année comme tous les ans, OI Evreux était présent à l'assemblée Générale. Nous avons suivis les travaux de la commission "Photographie".

C'est avec une certaine fierté que nous félicitons Christian Mangeot nouvel élu au Comité directeur d'OI.

Il va utiliser ses compétences pour apporter une aide aux groupes dont il fait désormais partie.

Le travail et le temps consacrés au bénévolat sont toujours des éléments remarquables.

Qui dit concours, dit jugement

Faire des photos requiert un certain engagement, les proposer en concours requiert une certaine réflexion et assister aux jugements, requiert un certain flegme. Et oui, faire face au regard et aux critiques des autres n’est pas toujours chose simple, mais c’est somme toute, très intéressant et très formateur.

Alors le week-end dernier, quelques photographes du club ont eu envie d’aller jeter un oeil dans les coulisses des concours organisés par l’Union Régionale de Normandie.

Retour en images sur les étapes du jugement du Concours Nature Papier 2022.

Devant une assemblée très attentive et trois juges placés en première ligne, le président de l’UR 02 et son acolyte étalent un paquet de 84 photos qu’ils mélangent et nous présentent lentement une par une.

Le premier juge intervient pendant que les deux autres s’en vont faire un tour. Son oeil très affuté de plusieurs années d’expérience va lui permettre d’attribuer sa hiérarchie de notes aux 84 photos. L’assistance des participants surveille très attentivement le placement des photos sur chacune des notes inscrites sur la table.

Voilà, le premier juge a donné ses notes. Celles-ci sont enregistrées informatiquement pour renseigner le site de la Fédération Photographique de France ainsi que manuellement à destination des auteurs. Bien évidemment, pendant ce temps, le bar à café reste ouvert…

Les photos sont repositionnées et intervient alors le second juge qui procède à une méthode différente de sélection que son homologue. Sa vérification s’étend même jusqu’à la conception des supports. Il sera intransigeant sur les découpent mal réalisées.

C’est entouré de plusieurs bavards que le troisième juge prend sa fonction, sans toutefois se laisser distraire de sa tâche. Lui aussi, très méticuleux, de près comme de loin, avec ou sans lunettes, revient plusieurs fois sur les mêmes photos, à la recherche du détail qui lui permettra de les départager.

Puis c’est le dernier enregistrement, celui qui va comptabiliser le tout pour qu’enfin les photographes puissent prendre connaissance de leurs résultats.

Cette année encore, les résultats des photographes du club se sont améliorés, comme quoi, c’est bien d’avoir une motivation concours…

A priori, Christine a été bien inspirée. C’est les sourcils froncés, les lèvres pincées et le visage sévère qu’elle s’essaie à la qualité de juge. Un jour peut-être viendra…

Texte et photos de Christine VERGER

Enquête à la gare

Suite à la présentation de Pierre Soyer (Objectif Image National) sur la photographie de nuit, certains photographes d’Objectif Image 27 ont eu envie de créer un projet nouveau : écrire un petit polar en image.

Nous restait à trouver l’endroit, imaginer les mises en scène, trouver les accessoires et les figurants…

Patrick nous a proposé de se rapprocher de l’association « Chemin de fer de la Vallée » qui oeuvre à restaurer des trains à vapeur et organise des balades au fil de l’Eure.

Rendez vous a été pris afin d’expliquer le projet et de définir une date.

Vendredi 4 Mars nous sommes dix devant la gare de Paçy sur Eure. Il pleut… Nous longeons les rails à la recherche d’un endroit abrité. Nous sommes prudents car il fait nuit. Ce hangar? trop encombré. Le quai? pas abrité. Ce wagon alors sera parfait.

Nous installons notre scène de « crime »… Un cadavre pour commencer. C’est Sabrina qui s’y colle. Lentilles, faux sang, c’est une bonne actrice! On y croirait!

La difficulté reste la lumière. Nous utilisons lampes de poche, torche et flash pour certains.

Un inspecteur de police, interprété avec brio par Emmanuel, un collège de Patrick qui se prête au jeu avec enthousiasme.

Un médecin légiste (plus vrai que nature… Merci à Michel B) et bien sur l’arme du crime.

Constatation du décès, relevé d’indices, prélèvements de rigueur…l’enquête avance. D’autant plus qu’un individu a été apercu s’enfuyant dans la nuit.

Nous nous sommes beaucoup amusés à réaliser ce petit roman noir.

Texte rédigé par Brigitte Chatenet.

Figurants: Sabrina Lemire, Emmanuel, Michel B et Philippe Lebreton. Éclairage: Jean Hermier,  Lucien Amette, Dominique Hamon et Patrick Feyfant

Crédit photo: Brigitte Chatenet, Philippe Lebreton, Dominique Hamon, Michel Ramos, Jean Hermier

Un conte pour une postière

Il était une fois, une postière à la retraite en quête d’activités, histoire de combler les anfractuosités de son emploi du temps. Alors qu’elle parcourait les articles du Portail Malin, son oeil fut attiré par une publication du photo-club Objectif Image 27 proposant la réalisation d’un challenge photographique. Un soupçon initiée à la pratique de cet art et de surcroît intéressée par le thème proposé : « le détail », la postière s’enthousiasma, participa et gagna, tout à fait anonymement, le titre de photo lauréate du mois.

S’ensuivit un autre challenge sur le thème de « l’esthétique et l’éternelle beauté » qu’elle rafla aussi.

Puis un troisième challenge sur le thème du « scintillement » qu’elle remporta encore et ce, toujours anonymement.

Lundi dernier, un retour sur les quatre derniers challenges fut organisé au club d’Evreux, la postière fut invitée et la postière se présenta.

Elle s’appelle Manuella et c’est accompagnée de son conjoint Dominique qu’elle a fait le trajet depuis Poitiers pour nous rencontrer.

Plusieurs heures se sont écoulées à partager sur les photos des uns et des autres. Analyses, critiques, blagues et rires étaient au rendez-vous, comme d’habitude. Lorsque le tour de Manuella vint, ce fut une grande surprise pour les membres du club d’apprendre que les photos sélectionnées appartenaient à une personne extérieure au club. Ils l’applaudirent et la félicitèrent joyeusement et sincèrement.

Ainsi naquit une sympathique relation entre Manuella la postière et les photographes d’Objectif Image 27.

Merci Portail Malin!!!

Texte rédigé par Christine VERGER – Crédits photos Manuella DUFRENOY et Christine VERGER

Sortie de nuit pour photos de nuit

C’est par petite bise et grande fraîcheur que nous nous sommes retrouvés lundi soir dernier pour nous entraîner à la photo de nuit… Nos deux animateurs avaient planché sur un thème particulier, histoire d’avoir un fil conducteur pour aborder la photo en basse lumière :  à la lueur du portable… Parce qu’il faut le savoir, la lumière c’est la base de la photo de nuit, et oui !!!

C’est donc chacun notre tour que nous nous sommes mis en scène, à des endroits différents de la ville d’Evreux pour réaliser quelques clichés, somme toute, assez sympas, et tenter d’avancer tant sur des techniques parfois compliquées que sur une meilleure connaissance de notre boîtier.

Texte rédigé par Christine VERGER – Crédits photos : Michel RAMOS – Francisco CANEQUE – Sabrina LEMIRE – Patrice DEMESSE – Bruno de CUSSY – Christophe TROISDENIERS – Philippe LEBRETON – Christine VERGER

Sortie « URBEX »

Lorsque notre facteur « urbexeur » Michel nous propose une sortie surprise, nous sommes nombreux à avoir envie de le suivre.

En effet, l’urbex (urban exploration) est une pratique photographique qui consiste à visiter des lieux abandonnés et interdits, construits et délaissés par l’homme, et nous ne sommes pas coutumiers de ce style de photographie.

Il nous apprend donc que sur les hauteurs de notre ville subsiste un lieu chargé d’histoire qui va bientôt être rasé et que si l’on veut capturer un moment de cette histoire, c’est maintenant.

Alors en avant vers de nouvelles aventures!!!

Situé à Saint-Michel, l’hôpital militaire américain d’Évreux était le plus important hôpital militaire de France au moment de sa mise en service et le second d’Europe. Il s’étendait sur une superficie totale de 51 hectares. Il comprenait des services de médecine générale, de chirurgie et de dentisterie. Les installations désaffectées ont été versées à l’administration des Domaines par le service du génie, le 1er août 1967. Le département de l’Eure en est donc devenu propriétaire.
Rebaptisé « Centre sanitaire départemental », sur proposition du Dr Bergouignan, lors de la session du conseil général de l’Eure à Évreux en 1967, il hébergea enfin une maison de retraite du Centre Hospitalier Eure-Seine.

Aujourd’hui désaffecté, le site sera détruit dans quelques mois pour céder la place à un écho quartier.

Michel nous précise qu’il y a des règles à respecter en photo URBEX :  faire attention où on met les pieds et surtout ne rien toucher ni détruire de façon à ne rien modifier, JUSTE REGARDER et SAISIR L’IMPACT DU TEMPS QUI PASSE…

Le site est maintenant ouvert à tous vents, vide et vandalisé.

De longs couloirs, les portes colorées des chambres et le papier peint désuet nous plongent dans ce que furent les dernières années de cet hôpital militaire qui aura jusqu’au bout assuré son service de soins.

Le but de l’URBEX est de plonger les spectateurs au cœur des explorations pour essayer de comprendre le passé du lieu en capturant son présent.

Nous arpentons les lieux et découvrons l’ancienne cuisine, la salle de restaurant et les salles de soin. Le témoignage d’une vie stoppée.

Les chambres se succèdent et nous constatons combien la nature a vite fait de reprendre sa place. Il s’agit là d’une autre forme de la photographie URBEX, montrer que là où l’Homme fuit, la nature réinvestit.

Au détour d’un couloir, un adorable ourson attend qu’une personne avec une âme d’enfant veuille bien prendre soin de lui…

Enfin, pour terminer cette exploration en beauté, Michel nous propose une dernière surprise avec une autre de ses spécialités photographiques: le light painting.

Article rédigé par Brigitte Chatenet.

Crédit photo: Michel Ramos, Brigitte Chatenet, Philippe Lebreton, Bruno de Cussy, Joêlle Jean, Emmanuel Meurisse, Patrice Demesse, Christian Mangeot, Sabrina Lemire, Francisco Caneque, Christophe Troisdeniers et Christine Mathera

Retour sur le Salon des Arts

Le prix de la ville d'Evreux remporté par un membre d'OI 27

Le salon des arts de la ville d’Évreux propose depuis de très nombreuses années une exposition de cinq catégories d’œuvres .

-Catégorie Peinture

-Catégorie Œuvre sur papier

-Catégorie Photographie

-Catégorie Sculpture

-Catégorie Adolescents

C’est l’occasion pour le public de voter pour l’oeuvre qui dans chacune des catégories l’a séduit.

Cette année, trois de nos adhérents ont participé à cette exposition.

Jean-Paul Levourch, Christine Verger et Guy Henry ont soumis leur travail à l’appréciation du public.

Guy Henry a remporté le prix de la ville avec sa photographie « je te vois ». Bravo à lui!

Les œuvres lauréates seront exposées du 5 au 21 janvier 2022 dans le hall de l’Hôtel de Ville, place de Gaulle.

Si vous souhaitez participer l’an prochain au Prix du Public et/ou au Prix de la Ville d’Évreux, les inscriptions et le règlement pourront être retirés en juin

  • Au secrétariat de la Maison des Arts Solange-Baudoux du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 17h30
  • Par mail sur demande : maisonarts@evreux.fr

Les inscriptions seront closes dès le nombre maximum d’inscriptions atteint. Pour tous renseignements : 02 32 78 85 40

Texte rédigé par Brigitte Chatenet

Crédit photo Guy Henry

Evreux-Photo et le Salon des Arts

Dans le cadre du Salon des Arts, les trois clubs photos d’Evreux, affiliés à la Fédération Photographique de France, s’associent pour présenter leurs travaux.

Souvent évoqué lors de nos différentes rencontres (vernissages, forum ou échanges), ce souhait de mettre en commun notre passion se réalise pour la troisième fois avec cette exposition photographique.

Objectif Image Evreux, le PCE (photo-club Ebroïcien) et Image Passion Evreux (Section de l’Amicale de Saint Michel), sont des clubs photo complémentaires qui n’ont pas forcément les mêmes spécificités dans l’exercice des disciplines de l’image. Si l’un développe davantage le travail en studio, un autre se dirige plus vers la participation aux concours nationaux et internationaux, le troisième privilégie les sorties et reportages, la culture photographique. Mais les trois clubs se retrouvent sur une même vision des choses,  celle du partage.

Pour cette troisième édition d’Evreux-Photo, nous sommes fiers de participer au Salon des Arts et très honorés d’être associés à cet évènement en partenariat avec la Maison des Arts Solange Baudoux. Nous remercions sincèrement sa directrice Anne Jaillette pour la confiance qu’elle nous porte.

Depuis quelque temps déjà, nos efforts sont déployés pour montrer une exposition de qualité. Ce travail réunit les trois clubs dans une même démarche.

Il faut bien sûr sélectionner les images à retenir, réaliser les tirages, faire les montages et la mise sous cadres. Une même présentation est retenue, chaque club organisant ses séances de travail indépendamment.

Chacun de nous ayant à cœur de montrer le meilleur.

L’entrée est gratuite et les heures d’ouverture sont celles du Salon des Arts.

Texte rédigé par Philippe LEBRETON – Affiche EVREUX PHOTO réalisée par Carole POLAK.

Fête de la Pomme à Conches en Ouche

C’est sous un temps très Normand que s’est déroulée cette année la 11ème édition de la Fête de la Pomme de Conches.

Néanmoins ceux qui ont bravé les intempéries n’ont pas été déçus. Sur place, le marché fermier dégageait des senteurs toutes plus alléchantes les unes que les autres. Cette année la part belle était faite aux producteurs locaux, artisans, commerçants afin de privilégier les circuits courts.

Sur place, les visiteurs pouvaient croiser Les Pierrot de la Vallée en costumes normands ainsi que deux cavaliers de la garde républicaine. Ils ont également pu admirer le superbe spectacle d’Élisa Laville avec ses chevaux et son poney et les démonstrations d’attelage puissants et spectaculaires.

Une clairière avait été aménagée au centre du site et nous avons pu assister au spectacle équestre d’Élisa Laville, majestueuse avec ses chevaux et son poney et les démonstrations d’attelage puissants et spectaculaires

Enfin, les papas se sont prêtés avec enthousiasme à faire tourner le manège de leurs enfants en actionnant avec énergie  les « pis » de la vache de métal.

Texte et photos de Brigitte Chatenet

Tout le monde à la Foire Saint Romain

La fête foraine… Encore un thème pour travailler les vitesses lentes et la pose longue. Alors qui dit pose longue dit trépied et c’est avec cet accessoire que les photographes d’OI 27 se sont distingués dans les allées de la foire Saint Romain de Rouen.

Les manèges en rotation sont d’excellents sujets pour cette technique photographique et offrent aussi une dynamique de couleurs très vives. Les traînées lumineuses consécutives aux poses de plusieurs secondes donnent souvent des résultats assez spectaculaires, voire inattendus.

Certains se sont concentré sur les détails du graphisme. Ci-dessous, le but était d’attendre qu’au moins deux nacelles du manège  soient en mouvement pour que les traînées blanches liées à leur passage soient apparentes sur une bonne partie des rails jaunes.

Pendant que d’autres se sont appliqué à détailler étape par étape le rendu de ladite technique …

Texte rédigé par Christine VERGER – Crédits photos Philippe LEBRETON, Christine MATHERAT, Joëlle JEAN, Jean-Emmanuel MERISSE, Michel RAMOS et Christine VERGER.

La Chibi Rouen, un autre monde

Une nouvelle vague, celle de la pop culture japonaise était à Rouen dernièrement. Alors qui dit nouveau dit « en avant toutes!!! » pour une poignée de photographes d’Objectif Image Evreux. Ces derniers se sont donc immergés au parc des expositions de Rouen dans cet univers totalement inconnu.

Effectivement, il s’agit d’un autre monde, celui où les jeunes (et les moins jeunes) revêtent un costume pour ressembler et incarner des personnages virtuels de mangas ou de films d’animation. Ici quelques démonstrations pour la Coupe de France de Cosplay, avec un personnage clé, celui de Livanart, actuelle détentrice du titre de championne de France et aussi, membre du jury de la compétition.

Pour certains photographes, le but était de s’essayer à capturer des attitudes et des expressions humaines parmi la foule… Pas toujours très simple quand la lumière brille par son insuffisance. Un grand merci à tous ces concepteurs d’appareils photos qui s’évertuent à nous simplifier la tâche avec l’utilisation d’ISO extrêmes.

Les autres ont préféré s’orienter vers le portrait posé, et il y avait de quoi faire, avec des costumes en tous genres, plus rocambolesques les uns que les autres. Et puis, c’est quand même bien sympa et plus facile quand les modèles se prêtent aux desiderata des photographes.

Texte rédigé par Christine VERGER – Crédits photos : Christian MANGEOT – Jean-Paul LEVOURC’H et Christine VERGER